Les règles du football gaélique

Le football gaélique se pratique à la main et au pied, avec un ballon rond, un peu plus petit mais un peu plus lourd qu’un ballon de foot.

En Irlande, pays d’origine de ce sport, le football gaélique se joue sur un terrain adapté, mesurant 140m de long pour 90m de large.

En Europe Continentale, et notamment en France, il est pratiqué sur des terrains de football ou de rugby.

 

Comment marquer au football gaélique ?

Il y a deux manières de marquer des points au football gaélique

Marquer un but

Marquer un but au football gaélique

Marquer dans un but gardé par un gardien, comme au football.

Un but rapporte 3 points.

Marquer un point

Marquer un point au football gaélique

Marquer entre les poteaux, comme au rugby. 

Un tir entre les perches rapporte 1 point.

Comment lire un score ?

Le score s’annonce donc en deux temps. Pour chaque équipe, on commence par le nombre de buts puis le nombre de points, en commençant par l’équipe à domicile.

Exemple d’un score

Nantes (5-12) – (2-9) Guérande

« 5 buts qui valent 3 pts + 12 pts » soit 27 points au total pour Nantes

« 2 buts qui valent 3 pts + 9 pts » soit 15 points au total pour Guérande.

On pourra écrire le score de deux manières différentes : 

  • Nantes (5-12) – (2-9) Guérande 
  • Nantes 5-12 (27) – (15) 2-9 Guérande

Les passes au football gaélique

Il est possible de faire des passes à la main et au pied. Les passes au pied se font comme les dégagements de gardien en football. En clochee ou tendue, la passe au pied sert à changer le jeu et à apporter de la vitesse.

Les passes à la main sont soumises à certaines règles. Le ballon est tenu sur une main et l’autre main vient le frapper. La frappe peut être main ouverte ou main fermée. Il est important que la main porteuse du ballon reste en contact avec le ballon pendant la réalisation du geste. Dans le cas contraire, une passe qui ressemblerait à un service de volley-ball serait considérée comme une faute technique en football gaélique.

La course

Une course, ballon en main, est limitée à 4 pas ou son équivalent en temps. Au-delà, il y a « marcher ». Pour pouvoir se relancer pour 4 nouveaux pas, il faut soit faire un rebond au sol (dribble au basket-ball), soit faire un « solo » (faire rebondir le ballon sur son propre pied). Il est interdit de faire deux rebonds de suite, sauf si l’on n’a pas encore la maîtrise du ballon.

Exemple d’une course autorisée

4 pas – rebond – 3 pas – solo – 4 pas – rebond

Exemple d’une course non autorisée (2 solos d’affilée)

4 pas – rebond – 4 pas – solo – 4 pas – solo

Rebond

Rebond au football gaélique

Facile à réaliser, le rebond permet de se sortir de situations compliquées.

Solo

Typique du football gaélique, le solo est le geste le plus important.

Récupérer la balle

Un ballon à terre doit être ramassé à l’aide d’un « pick-up ». Il n’est en effet pas permis de prendre directement le ballon au sol avec les mains, donc il faut le soulever avec le pied. Pour réaliser un bon « pick-up », il convient de positionner le pied d’appui à côté du ballon, de se pencher en avant, bras tendus, jusqu’à ce que les doigts touchent quasiment l’herbe et de pousser le ballon avec le pied, en direction des mains. Ce geste est à réaliser uniquement pour les garçons, les filles pouvant se contenter de ramasser le ballon au sol.

Le high catch (l’attrapé haut comme diraient les québecois), consiste à attraper le ballon et de le bloquer en l’air. Le high catch est un mouvement de coordination entre le saut, la prise en main et la réception au sol. Ce geste est très utilisé dès lors que la balle monte haut, comme lors du passe au pied. Depuis 2017, une nouvelle règle, le « mark », encourage le high catch. Il s’agit d’attraper proprement le ballon lorsqu’un dégagement de gardien dépasse la ligne des 45 mètres. Dès lors, le joueur ayant la balle dispose d’une protection pendant quelques secondes.

Pick-up

Le pick-up au football gaélique

Le pick-up est le mouvement le plus difficile à réaliser.

High Catch

Le high catch au football gaélique

Souvent spectaculaire, le high catch permet de dominer le milieu de terrain

Défendre au football gaélique

Les contacts sont limités à l’épaule contre l’épaule (hommes uniquement). On ne voit donc ni tacles, ni plaquages. La récupération de balle se fait par interception de passes, par duel sur un ballon convoité (principalement aérien).

Mais on peut également récupérer un ballon en « affrontement » direct. Pour cela, on se trouve dos à l’adversaire et on doit défendre une main au ballon et une main levée.

Contact épaule

Contact épaule au football gaélique

Seul le contact à l’épaule est autorisé.

Block down

Le Block Down au football gaélique

Le block down est l’ultime défense avant un tir.

Le terrain

Terrain de football gaelique

Le déroulement du jeu

Le football gaélique ne connaît pas le hors jeu, ni l’en-avant. Ainsi, les 15 joueurs (11 en France et en Europe continentale) qui composent une équipe se répartissent sur l’ensemble du terrain et, en règle générale, le marquage individuel est de mise. Les positions ne sont pas fixes, car le jeu est très vivant et les changements de position assez courants.

Après un but ou un point, le gardien effectue une relance, ballon au sol, sur la ligne des 22 mètres. Si le ballon sort en 6 mètres, il est renvoyé de la zone des 6 mètres, ballon au sol. Les coup-francs se jouent au pied à l’endroit de la faute. Le tireur peut choisir de poser le ballon au sol ou de le garder en main, sauf en cas de penalty (au sol).

Les corners se jouent au pied, ballon au sol sur la ligne des 45 mètres, en face de l’endroit où est sorti le ballon (un peu comme une transformation en rugby). Les touches se jouent ballon en main ou au sol et doivent obligatoirement être tirées au pied.

Le gardien de but ne peut être chargé dans la zone de ses 6 mètres. En dehors, il devient un joueur comme les autres. De même, n’importe quel joueur peut défendre sur sa ligne, puisque l’on peut jouer à la main et au pied.

L’arbitrage se fait par un arbitre, assisté de deux juges de touche et de quatre assistants (deux placés derrière chaque but), que l’on appellent « umpires ». Les juges de touche indiquent quand le ballon est sorti en touche et en 45 mètres. Ils aident également les arbitres concernant le jeu. Les assistants lèvent un drapeau vert en cas de but et un drapeau blanc en cas de point. Ils tendent le bras à l’horizontale si le ballon va en 6 mètres.

Les règlements officiels de la GAA

Le football gaélique en France

+ de 0
licenciés de football gaélique en France

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.